Journée Mondiale de la Santé Mentale : Ansoumana DIONE à Tambacounda ce 10 octobre

A l’instar de la Communauté internationale, le Sénégal célèbre, ce mardi 10 octobre 2023, la Journée Mondiale de la Santé Mentale. Cette année, le thème choisi est : « la santé mentale est un droit humain universel ». Et, vu toute l’importance et les enjeux d’une telle activité visant à faire améliorer les difficiles conditions de vie des personnes victimes de troubles mentaux, le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale, en collaboration avec ses principaux partenaires dont l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM), célèbre la présente édition au Centre de Santé Mentale de Djinkoré de Tambacounda, ce 10 octobre à partir de 09 heures.

Pour mieux réussir cette célébration, Ansoumana DIONE, Président de l’ASSAMM est en partance à Tambacounda, ce lundi 09 octobre 2023, en compagnie des autorités du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale. Pour rappel, la cérémonie de cette année, coïncide avec la restitution du Siège de ladite Association, à Kaolack, dont l’objectif est d’assurer la prise en charge et la réinsertion sociale des 4000 malades mentaux errants que compte notre pays. La signature d’une convention est attendue dans les jours à venir, entre notre Association et la Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odontostomagie, pour la mise à notre disposition de spécialistes : psychiatres, entre autres.

Depuis plusieurs décennies, le Sénégal demeure et reste confronté à de sérieux problèmes, liés à un déficit criard de prise en charge de nos besoins en santé mentale. En nombre très insuffisant, les structures spécialisées et le rare personnel qualifié, sont concentrés à Dakar. Dans les régions, il est difficile d’avoir un psychiatre, psychologue ou anthropologue, sans compter le sempiternel problème d’accès aux médicaments psychotropes, très souvent en rupture même dans la région de Dakar. Toutefois, l’espoir est aujourd’hui permis, notamment avec l’engagement du chef de l’Etat Macky SALL à accompagner davantage le domaine de la santé mentale, jadis très mal considérée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *